Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
Soutenez le Secours populaire
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)

[milOuse]Blog


Rechercher

Archive : tous les articles

Session
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?


Colophon

Contact :

Mail : me contacter
Jabber : milouse@fritalk.org


Syndication :

rss
xhtml1.1
css2
Propulsé par Joueb.com

Cette hypocrisie dégueulasse

J'en ai encore eu l'illustration ce matin en cours de physique, et c'est quelque chose que je ne peux pas sentir.

On venait de finir l'équation différentielle d'un circuit LRC, et une fille commençait à rentrer la formule dans sa calculatrice. La prof lui demande l'air de rien ce qu'elle fait... et la fille lui répond très sûr d'elle (limite "t'es qu'une pauvre cloche, dégage !") qu'elle rentre sa formule car elle ne s'en souviendrai jamais.

Soit. Il n'y a plus de formulaire au bac. Les calculatrices seraient autorisées en permanence, je dirais : "Bien, on peut donc supposer normal que l'on rentre les formules les plus dures dans la calculatrice". Hors, celle-ci peut être interdite. Je conclue donc : il faut savoir ses formules, des fois que. J'en conclue donc aussi : les profs veulent que l'on connaissent nos formules. Donc avoir ses formules dans sa calculatrice revient à tricher, à avoir son cours avec soit au bac (car qui dit pouvoir rentrer les formules, peut dire rentrer tout et n'importe quoi).

Réaction de la prof à cette attitude : "Tu sais, ce n'est peut être pas malin de les mettre dans ta calculatrice si elle est interdite le jour de l'épreuve". Comme vous pouvez le constater, elle n'a émit aucun jugement de valeur quant au fait d'avoir rentré ses formules dans sa calculatrice. J'en conclue donc que c'est toléré, voire permis (la nuance est minime). Je peux donc conclure que les profs tolèrent que l'on ait son cours sur soi lors d'une épreuve (où la calculatrice seraient permise). Donc que si la calculatrice est permise à une épreuve, je peux tout à fait sortir mes cours et les poser à côté de moi, car j'ai décidé que je préférais lire sur du papier plutôt que sur un minuscule écran. Hors, je ne pense pas m'avance de trop en affirmant que si je sortais mes cours en cours d'épreuve, je me ferais aussitôt sortir.

Il règne donc aujourd'hui en France un climat d'hypocrisie plus qu'écoeurant vis à vis du bac et de la tricheries. Il y a cinq/six ans, j'aurais pu (et encore) admettre que le corps enseignant ne soupçonnait pas cette forme de tricherie, liée aux nouvelles technologies. Mais aujourd'hui je n'y crois plus. Tout le monde est au courant, et personne ne fait rien pour que cela change. Et pourtant il serait temps de s'y mettre.

La solution parait pourtant toute simple : fournir aux élèves un formulaire ou n'en pas fournir (suivant le degré de connaissance que les profs demanderont pour le bac), afin que leur position vis à vis du cours que l'élève est autorisé à avoir sur lui au cours du devoir soit fixé ; et , dans tous les cas réinitialiser toutes les calculatrices au début de l'épreuve, afin de mettre tous les élèves à égaliter, et éviter ainsi la triche.

Il serait quand même triste que la France, qui se veut l'exception culturelle mondiale, sombre dans le ridicule parce qu'elle n'a pas su fixer une bonne fois pour toutes les règles de son "grand" examen national. Après, on peut toujours essayer de réformer l'école ou d'harmoniser les diplôme... pour moi ça n'a positivement aucun sens quand on laisse de telle stupidité avoir lieu tous les ans à la même époque.

Ecrit par Milouse, le 01 Février 2005 à 19:26 dans la rubrique "Fourre tout".


Commentaires :

  A. Nonyme
01-02-05
à 20:28

Triche car tout le monde ne dispose pas des mêmes informations, d'accord. Mais je pense que celui qui a toutes ses formules enregistrées dans sa machine perd sérieusement en efficacité, et de ce fait là n'est pas forcément avantagé. Par contre, il y a un aspect plus "légal" de la triche avec les machines. Elles n'ont pas toutes les mêmes fonctions ; il n'y a aucune égalité des chances.
D'autre part, avoir toutes les formules, c'est bien beau, savoir les appliquer, c'est quand même mieux. Quand on est nul c'est pas une calculette qui peut nous sauver. Mieux faut aller ce cacher dans trou noir.

Et puis personne n'a attendu la calculatrice pour tricher au bac (j'ai gardé une montre au poignet, alors qu'elle était interdite pour l'épreuve de sport, et on peut toujours lire des formules de primitives sur ma gomme...).
L'interdiction du formulaire, par contre, c'est vraiment débile. En principe, après avoir suivi les cours toute l'année, les formules sont sûes, mais avec le stress, merci les trous de mémoire.
Je ne crois pas que de réinitialiser les machines au début de l'épreuve soit la solution idéale. L'élève qui se tue les yeux à déchiffrer ses formules sur sa calculatrice est désavantagé par rapport à celui qui les sait par coeur.
Et puis, le bac, ce n'est qu'un début, mais (toujours de ma propre expérience), j'ai été bien embêtée à l'un de mes examens cette année, où l'on avait droit seulement à une calculette non programmable (je fais le cours préparatoire d'une école d'ingénieurs en suisse), de ne plus savoir calculer le discriminant d'un polynome du 2nd degré, chose que j'avais toujours faite avec ma machine programmable.
Celui qui triche au bac se retrouvera tôt ou tard face à ses propres responsabilités. Les interdictions, ça infantilise. Tout le monde est conscient du risque qu'il encourt en n'apprenant pas ses formules.
Parler de justice au bac, ça me semble un bien grand mot. C'est aussi impossible que d'offrir à tous les lycéens des profs vraiment compétents, et pourtant c'est souvent la personne qui l'enseigne qui détermine nos aptitudes dans une matière.
Le bac n'est pas, et ne sera jamais, un examen équitable, et je pense, vraiment que les machines sont loins d'en avoir l'entière responsabilité.







  Antigone
01-02-05
à 20:29

Le commentaire de 20h28 est de moi.
Désolée.

  A. Nonyme
09-06-05
à 14:10

ton histoire c'est du n'importe quoi car écoute bien ce que je vais te dire, les profs dont tu parle ne sont pas là pour donner des jugements de valeur comme tu le dis car eux sont payés pour nous transmettre un savoir, une méthode, une ligne de conduite, mais ils ne sont là en aucun cas pour faire les gendarmes ou le policier.

la vie est faite ainsi et depuis la nuit des temps il y a eu des tricheurs et il y en aura jusqu'a la fin des temps. même les gens qui ont été honnetes toute leur vie et qui sont maintenant président de la république trichent dans les élections présidentielles ( je te parle des USA et bien d'autres) ou bien encore les sportifs qui se dopent pour gagner. hors mis ces exemples, qui n'a jamais tricher? en dépassant quelqu'un pour faire la queue au super marché ou au tabac etc...

ce que tu dois te dire c'est qu'il ne faut pas tricher et essaie de le transmettre autour de toi et peut-etre qu'un jour il n'y aura plus de tricheur dans ce monde qui devient de plus en plus pourri, mis il faut que tu respecte les autres aussi et s'ils décident de tricher pour avoir leurs bac c'est leur problème car de toute façon ils se casseront la gueule plus tard ( à l'université par ex ).




  A. Nonyme
15-06-05
à 19:34

aarghhh

ooohh mais tais toi ! c nul cke tu racontes mon dieu ! at pa otre chose a faire??? cette hypocrisie deguelasse lol ché pa moi va planter des choux! tro relou les gens come toi

  A. Nonyme
04-09-05
à 03:07

Lien croisé

Web Blog Directory - WeBlog A Lot - Aggregating the PoweR of Blogs! : " une-vie : Cette hypocrisie dégueulasse (Feb 01 2005 18:58 GMT) - J'en ai encore eu l'illustration ce matin en cours de physique, et c'est quelque chose que je ne peux pas sentir. On venait de finir l'équation différentielle d'un circuit LRC, et une fille commençait à rentrer la formule dans sa calculatrice. La prof lui demande l'air de rien ce qu'elle fai"

  Pascail
08-06-07
à 23:03

Mouais

Les épreuves peuvent se faire sans la calculatrice, les formules les plus compliquées sont généralement données lors de l'épreuve. Avoir ses formules sur sa calculatrice n'aide pas plus que de les connaître. Là où c'est problèmatique c'est en effet les performances inégales des calculatrices acceptés pour le bac (je pense au calcul formel que certaines ne proposent pas, ce qui peut être un désavantage pour les maths). Mais quoi qu'il en soit, et je t'assure que ça payera toujours, celui qui a compris le pourquoi de formules, celui qui s'approprie les formules s'en sortira 1000 fois mieux le jour J. Heureusement qu'on ne nous demande pas du par coeur en physique :) Et même, pour aller au bout de ta pensée, le jour où on pourra venir avec ses cours pour le bac, ce sera encore ceux qui auront travaillé qui s'en sortiront le mieux.

  A. Nonyme
11-06-07
à 20:32

Re: Mouais

yuy

  Tornado31
23-05-08
à 23:26

Moi mon prof de S.P. nous a rappelé que mettre ses formules dans sa calculette ça revient à être exclu pendant 5 ans dans mon lycée c'est arrivé il y a 2 ans du coup...là je sais pas quoi penser faire comme tout le monde ou être honnête et être désavantager face au tricheur !



Contrat Creative Commons
Tous les textes figurant sur ce joueb, y compris leurs fautes de grammaires, d'orthographes, de syntaxe etc. sont sous license Creative Commons by-sa.

La bannière de titre est une oeuvre de Clémentine

Le manchot au journal est une oeuvre de L.L. de Mars sous license art libre, modifiée par mes soin.

Ce blog a été créé grâce à l'outil mis à disposition par l'association loi 1901 Joueb.com et est aussi hébergé chez eux.

No ePatent !