Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
Soutenez le Secours populaire
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)

[milOuse]Blog


Calendrier
Avril 2006
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

À retenir

Liens

Rechercher

Archive : tous les articles

Session
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?


Discussions actives

Colophon

Contact :

Mail : me contacter
Jabber : milouse@fritalk.org


Syndication :

rss
xhtml1.1
css2
Propulsé par Joueb.com


J'aime
Jeudi 27 Avril 2006
trois petits points

J'aime pas me confier ici, surtout depuis que je sais que pas mal de gens que je connais directement vienne de temps à autres survoler mes délires de codeurs, avant de bien vite repartir affolé par tant de creux, mais bon voilà, une fois n'est pas coutume, je craque.

J'en ai marre, j'suis pas bien, tout me fais chier, je me dégoute moi même et si je pouvais tout reprendre depuis le début, j'approuverai avec joie. Je suis resté 5 ans en arrière, et l'écart commence sensiblement à se faire ressentir, entre ce que je dois assumer et ce dont j'ai envie. Entre ma vie réelle et celle que j'imagine.

Ça me soule, j'ai l'impression de tout rater, tout gacher et rien n'y fait, je n'arrive pas à me détacher de mes rèves. Je suis insuportable

Voilà, c'est dit. Mais ça ne va ps mieux. Envie de quelqu'un pour m'accompagner... mais vu comment je suis, c'est pas gagné.

Ecrit par Milouse, à 23:37 dans la rubrique "Etat d'esprit".
Lire la suite... (suite de l'article + 2 commentaires)


Jeudi 23 Mars 2006
CREAS5ION, où en est-on ?

En ce jour un peu particulier qu'est mon anniversaire, une fois n'est pas coutume, c'est moi qui vais distribuer les cadeaux ;)

En effet CREAS5ION est en bonne voix et devrait être rapidement disponible. Je suis en train de clôturer en local une toute première version brute de décoffrage (tests de viabilité du script, implémentation de premières fonctions etc...) que j'espère pouvoir lancer en test très restreint d'ici à ce week end. Je suis d'ailleurs toujours à la recherche de testeurs si ça vous intéresse :)

D'après mon actuelle feuille de route ^^, la sortie finale devrait se faire maximum en juin, après une période de béta semi-publique (connaissances, volontaires etc).

Voilou. J'espère que je ne suis pas en train de faire quelque chose de trop moche ou d'inutile, mais de toute façon il est trop tard pour reculer ^^

Ecrit par Milouse, à 16:39 dans la rubrique "Etat d'esprit".
Lire la suite... (suite de l'article + 0 commentaires)


Jeudi 12 Janvier 2006
Regard critique...

... sur les transports en commun.

Depuis bientôt trois ans j'ai pris l'habitude de beaucoup me déplacer en usant des transports en commun de tout poil. Train, bus, peugeot 205. Cette habitude est venue très vite et très naturellement car j'ai vite pris goût à cette ambiance particulière qu'on ne retrouve que dans ce type de transport. Notez cependant que je ne parle que de la vie de province, pour rien au monde je n'irais m'entérer à Paris ou dans une autre grande ville, je pense que je perdrais très rapidement cette habitude (je ne supporte pas le métro...).

On a une impression grisante d'égalité lorsque l'on se retrouve tous là, enfants, jeunes, adultes, de toutes origines et de tout bord. J'ai toujours eu l'impression que si je devais trouver un petit coin de paradis sur Terre, où enfin tout le monde s'aimerait et arrêterait de se taper sur la tête, ce serait bien dans un bus, ou un train. Là, coincé pendant deux bonnes heures dans l'entrée d'un wagon, les masques tombent et il n'existe plus de barrière sociale infranchissable ni de différence d'âge ou d'origine. Nous sommes tous pareil, et de cette situation naît toujours des conversations des plus intéressantes, ou inintéressantes d'ailleurs, mais toujours bon esprit. Et chaque fois que je doit descendre du bus ou du train, et que tout ce beau rève s'écroule, c'est avec un petit pincement au coeur que je vois ce petit moment de bonheur s'évanouir.

Mais là rien ne vas plus... je remarque de plus en plus que les gens ne veulent plus jouer le jeu, et anonymisent à fond le transport en commun. Là où on avait auparavant un chouette wiki, on ne se retrouve plus qu'avec un intranet privé, la tête collée contre la vitre du véhicule, sans un mot pour ses voisins. Pire, il n'y a plus aucun respect pour les personnes âgées. Deux fois cette semaine, alors qu'une personne âgée était montée dans le bus, je me suis levé de mon siège à son arrivé (chose normale à mes yeux), et celle-ci fut instantanément réoccupé par un autre usager beaucoup plus valide que le doyen ou la doyenne entrant. Cet égoïsme crasse qui envie peu à peu notre monde me dégoute, et j'espère bien que ce n'est qu'une impression temporaire.

Ecrit par Milouse, à 19:07 dans la rubrique "Etat d'esprit".
Lire la suite... (suite de l'article + 0 commentaires)


Mardi 10 Mai 2005
Le monde m'ennuie...

Rien de nouveau sous le soleil, on tue toujours autant "ailleurs", on exploite toujours autant "ailleurs", on abruti toujours autant "ici", on crétinise tousjours autant "ici".

Quand les chaines de télévision arrêteront de nous prendre pour des éponges ? Quand arrêtera-t-on de favoriser la non-culture en détruisant tout de la culture ?

Quand est-ce que j'aurais l'impression de m'intéresser aux bon problèmes ? De ne pas être superficiel à vivre ma petite vie bien dorée et bien rose dans mon petit monde tranquile ?

J'ai l'impression d'être manipulé depuis longtemps et ça m'énerve... au plus haut point ! Je n'aime pas qu'on essaye de me faire adhérer de force à une mode, une tendance, un courant ; et encore moins quand ledit courant est nul à chier.

Quand appuira-t-on enfin sur le bouton "retour arrière", ou au moins le bouton "stop" ? Je n'en sais rien, mais j'espère pouvoir faire un jour quelque chose...

Ecrit par Milouse, à 22:54 dans la rubrique "Etat d'esprit".
Lire la suite... (suite de l'article + 0 commentaires)


Lundi 02 Mai 2005
Révellation... de personnalité

Ça faisait un petit bail que j'y pensais... mais à chaque fois je me disais "non, quand même pas, c'est pas le lieu etc..." et finalement, je préfère quand même vous l'écrire, parce qu'au moins, je l'aurais dit

Il n'y a pas si longtemps que ça, une amie m'a dit un truc qui m'a fait pas ma réfléchir. On discutait coeur un peu... et elle finit par me dire "c'est bizarre quand même qu'un mec comme toi n'est pas encore de copine !". N'allez pas pensez que je me fait de l'auto-flagornerie, loin de là, mais en fait, elle m'a remis en face d'une vérité un peu douloureuse : pourquoi ?

On pourra me ressortir tous les poncifs du genre comme "tu as le temps", ou "c'est pas si grave" etc... mais le truc c'est qu'indirectement, je suis à la recherche comme dit l'autre. Du coup, toute cette petite reflexions m'a ammener devant une autre vérité : mon manque de prise de décisions.

Je suis sans doute l'incarnation parfaite du manque de confiance en soi. Je ne peux pas faire une chose sans avoir peser pendant vingt ans le pour et le contre de cette chose, pour finalement abandonner bien sûr, "puisque ça ne marchera jamais".

Cette reflexion m'a conduite à une autre constatation, à savoir que j'étais un vrai coeur d'artichaud, qui, parti comme il l'est, n'arrivera jamais à se fixer. Et c'est grave docteur ? Ben oui plutôt. Il suffit que je discute trois minutes avec une fille pour que je sente venir en moi un désir indomptable de la draguer, chose qui me met relativement souvent mal à l'aise, surtout quand ces jeunes filles ont déjà un copain (et surtout quand ce copain est assis à côté de ladite jeune fille et se révèle être un champion de catch, catégorie mi-lourd). D'où aussi sûrement, maintenant que j'y pense, ma certaine timidité à l'encontre des filles, de peur de faire "la" boulette.

Bref, tout ça pour dire que je me pose pas mal de questions inutiles en ce moment, alors que ce n'est peut-être pas le moment. Mais que voulez-vous, c'est plus fort que moi, j'aime me remettre en question, et même si c'est douloureux... ben tant pis, j'espère que j'en sort grandi moralement à chaque fois, au moins. Sinon j'attendrais les soldes.

Ecrit par Milouse, à 19:22 dans la rubrique "Etat d'esprit".
Lire la suite... (suite de l'article + 4 commentaires)


Mardi 26 Avril 2005
Le Tibet

D'après Wikipedia :

Le Tibet désigne trois entités géographiques se recouvrant :

  • La Région autonome du Tibet, appelée Bod rang skyong ljong en tibétain, qui est une région administrative de la Chine au statut particulier, comme le Xinjiang ou Turkestan chinois, ou la Mongolie intérieure ;
  • le plateau du Tibet, zone géographique située au nord de l'Himalaya, qu'on appelle le « toit du monde », formée de hauts plateaux désertiques dominés par de puissantes chaînes d’ouest en est (Kouen-louen, Transhimalaya) ;
  • la zone de peuplement des Tibétains, enfin, correspondant à une aire linguistique où le tibétain est la langue majoritairement utilisée, ainsi qu'à une aire culturelle à la spécificité marquée, avec une religion commune : le lamaïsme.

La superficie du Tibet varie selon l'acceptation du terme de 1 221 600 km², pour la région administrative, à 2 500 000 km², si l'on prend pour base le Tibet historique. On compte 6 millions de Tibétains auxquels s'ajoutent 7,5 millions de Chinois d'implantation récente. La capitale historique, centre qui traditionnellement concentre l'autorité religieuse et temporelle du Tibet est Lhassa.

Avant son rattachement à la République Populaire de Chine en 1949, le Tibet était gouverné par un Dalaï-lama (chef religieux désigné par ses pairs disposant du pouvoir séculier).

[...]

Suite à un durcissement de la politique de la Chine à l'égard du Tibet en 1958, année où des autonomistes tibétains s'opposent au pouvoir central, le Dalaï-lama se réfugie en Inde avec 100 000 fidèles et forme un gouvernement en exil en 1959. Des résistants -- les Khampas, originaires de la région du Kham -- réfugiés dans les montagnes népalaises et soutenus par l'Inde et les États-Unis (dans une stratégie d'endiguement du communisme), mènent une lutte armée contre les Chinois. Au Tibet, le Panchen-lama dirige le gouvernement, avant d'être destitué en 1965.

Les Chinois engagent en 1961 la collectivisation de l'économie tibétaine. En 1966, la Révolution culturelle se traduit par un durcissement de la répression anti-bouddhiste et de nombreux vestiges du passé et de l'influence religieuse sur les tibétains sont détruits par les Gardes Rouges.

Le contenu de cet Article ("Tibet") est disponible selon les termes de la licence GNU Free Documentation License.

Le Tibet est donc depuis de trop longues années opprimé par le pouvoir chinois.

Or le Tibet est l'un des rares pays au monde dont les habitants pronent habituellement la non violence, le respect d'autrui, la tolérance.

Rendons cette insoutenable situation connue au plus grand nombre, afin que peut-être les choses bougent.

Je salue le geste sympathique et plein de signification d'un grand nombre de dessinateur de bd manifestant leur soutien au peuple tibetain par de magnifique dessin.

Ecrit par Milouse, à 18:42 dans la rubrique "Etat d'esprit".
Lire la suite... (suite de l'article + 3 commentaires)


Vendredi 22 Avril 2005
pensée

Quand l'homme aura abattu son dernier arbre et tué son dernier gibier, il se rendra compte que l'argent ne se mange pas.

Si quelqu'un connait l'auteur original de cette citation, je suis preneur. Merci.

Ecrit par Milouse, à 21:45 dans la rubrique "Etat d'esprit".
Lire la suite... (suite de l'article + 1 commentaires)


Dimanche 17 Avril 2005
Suite du ...(re) du 14 avril

Pour ce qui est de mambo, mes plus noires craintes ont l'air de se confirmer, il semblerait que je doive revoir une partie de ma copie pour amputer le projet d'une grosse moitiée. Bon...

Ben je vais pas m'arrêter pour autant... Autant finir le petit peu qui me reste à faire, et le faire bien.

Ecrit par Milouse, à 21:38 dans la rubrique "Etat d'esprit".
Lire la suite... (suite de l'article + 0 commentaires)


Mercredi 16 Février 2005
Ma première installation linux

Non mais voyez vous ça dans quelles conditions on est obligé de travailler !! de vrai geek !

Notre petite install party a commencé hier vers 11h, quand Maxime (un copain d'enfance, on se connait depuis la sixième) est venu me chercher à la maison (l'a déjà son permis ce veinard !). Cela faisait plusieurs mois que l'on parlait logiciel libre, linux et autre. Fort intéressé, il m'avait proposé il y a deux jours de venir l'aider à installer une distribution linux chez lui. Ne sachant pas laquelle prendre, j'ai pris sur moi d'aller lui installer une distribution ubuntu, dont beaucoup de gens pense du bien actuellement. En plus, comme elle est basé sur une debian, le fait d'installé ubuntu faisait vibrer mon petit coeur de geek.

Donc, à midi et demi, après avoir gravé le cd d'install d'ubuntu et après avoir lutté trois quart d'heure sur qtparted (avec Kaella) pour redimmensionner une partition win, on décide de formater tout le disque et basta. On range donc la KLA et on insère le cd ubuntu.

N'étant pas du tout un "pro" de linux (c'était même ma première installation d'un système d'exploitation !!), j'ai choisi les options les plus simples : occupation de la totalité du disque, sans partitionnage particulier (j'ai laissé ubuntu se débrouiller tout seul), et pas de configuration réseau. C'est donc sans surprise qu'une heure et demi plus tard, le bureau gnome remplaçait les écrans noirs interminables de "configure le paquet xxxxxxxx [fait]". J'eu quand même un petit pincement au coeur, car malgré la facilité, c'était quand même ma première installation !!

Mais la joie fut de courte durée car je dut repartir tout de suite (on allait avec d'autre copains/copines au cinéma, et après retour à la maison). Mais Maxime me tient au courant, et, pour l'instant, l'installation tient et "ça fonctionne" (jamais dire "ça marche" --> Vous avez déjà vu un ordinateur marcher vous ?).

Prochaine étape : sur mon pc !!

Une photo des conditions catastrophiques dans lesquels nous avons installé ubuntu ! lol... Sur la photo, c'est moi, spécial pose geek (excusez le pas-rasagement, mais on est en vacances non ?).

Ecrit par Milouse, à 19:11 dans la rubrique "Etat d'esprit".
Lire la suite... (suite de l'article + 3 commentaires)


Mardi 25 Janvier 2005
Coup de blues

Un peu marre d'être toujours pris pour le bouffon de service. D'accord ça me fait plaisir de faire le clown de tant en tant, de me tourner en dérision, d'être grotesque et grandiloquent, mais quelque part c'est aussi pour surmonter une part de ma timidité naturelle. Mais de là à en profiter pour me faire passer pour le "gentil" au sens négatif du terme, pour ne pas dire niaiseux (comme disent les quebecois), il y a de la marge.

Ce n'est pas non plus parce que je pense différement de la majorité que je suis anormal. Beaumarchais a dit un jour quelque chose de très beau, ayant peut-être conduit à la révolution française, et qui est hélas encore valable aujourd'hui dans bien des dictature :

Sans la liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur.

Aujourd'hui j'ai pensé à une variable qui pourrait être "sans la liberté d'être différent, il n'y a pas de normalité". Et je pense que trop de gens oublient cela, en méprisant systématiquement les personnes dont le point de vue diffère. J'ai encore eu un exemple frappant ce midi en classe. Un débat interressant aurait pu être lancé, mais certains ont préféré y couper court parce que "de toute façon c'est trop con comme idée et ta gueule". Notez combien le débat a été ouvert et tolérant.

Bref, je commence à en avoir un peu marre de me faire marcher sur les pieds sans arrêts pour pas un rond quasiment (j'admet qu'il m'arrive de m'enflammer, mais j'essaye toujours de respecter la parole des autres), d'où mon coup de blues d'aujourd'hui... J'ai vraiment l'impression d'être seul, seul comme un con au fond de mon trou.

Ecrit par Milouse, à 23:00 dans la rubrique "Etat d'esprit".
Lire la suite... (suite de l'article + 0 commentaires)


Anciens articles...


Contrat Creative Commons
Tous les textes figurant sur ce joueb, y compris leurs fautes de grammaires, d'orthographes, de syntaxe etc. sont sous license Creative Commons by-sa.

La bannière de titre est une oeuvre de Clémentine

Le manchot au journal est une oeuvre de L.L. de Mars sous license art libre, modifiée par mes soin.

Ce blog a été créé grâce à l'outil mis à disposition par l'association loi 1901 Joueb.com et est aussi hébergé chez eux.

No ePatent !